Sans paraben – Qu’est-ce que le paraben ?

Sans paraben : des produits qui intéressent de plus en plus de monde

ok

« Sans paraben », « avec paraben », qui croire ? Les gens commencent à se méfier du paraben et à prôner le « sans paraben » meilleur pour la santé. En effet, le paraben est un  ingrédient de synthèse utilisé comme conservateur de cosmétiques tels que les crèmes, masques et aliments sous forme de methyl et propyl. Il est utilisé pour ses propriétés antiseptiques qui protègent les produits. Le paraben regroupe le methylparaben, l’ethylparaben, le propylparaben, le butylparaben, l’isopropylparaben, pour ne citer que les plus courants.

L’étude du Dr Philippa Dabre nous incite à utiliser des cosmétiques sans paraben


Une étude controversée suggérant un lien éventuel entre un composé chimique commun rencontré dans les cosmétiques et les cancers du sein a été publiée. Les chercheurs ont observé 20 tumeurs cancéreuses du sein et ont trouvé des composés chimiques de synthèse de la famille des parabens parmi 18 d’entre elles dont 4 à de hautes concentrations.

C’est la première fois que des parabens sont détectés dans les tumeurs suggérant que les produits chimiques issus de l’industrie se sont accumulés dans le tissu mammaire après avoir été absorbé par l’épiderme.

Mais l’étude soulève plus de questions qu’elle n’apporte de réponses et les instituts de recherche contre le cancer ont invité à la prudence quant aux résultats, soulignant qu’ils n’avaient pas mis en évidence un lien entre les cosmétiques et le développement du cancer. Ils mettent plutôt en cause le développement de l’obésité et les grossesses de plus en plus tard chez la femme comme raison principale de l’augmentation des cancers du sein, de 20 000 cas à la fin des années 70 à presque 40 000 cas par an aujourd’hui..

La responsable de cette étude, le Dr Philippa Darbre, chercheur cancérologue à l’université de Reading, a dit: ‘Retrouver ces substances dans des tumeurs cancéreuses humaines compte beaucoup, car d’autres travaux ont montré qu’elles pouvaient copier la façon dont les œstrogènes contribuaient à développer un cancer.

Etude sur le paraben de l’AFSSAPS

L’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), de son côté, a fait ses propres recherches (en 2004) et s’est prononcée favorablement à la poursuite de l’utilisation aux conditions prévues par la règlementation de 2 des 5 parabens les plus couramment utilisés : méthyl et éthyl-paraben. Pour le propyl-paraben, la commission de cosmétologie s’est montrée favorable à la poursuite de l’utilisation de ce conservateur sous réserve que des études complémentaires soient réalisées permettant de confirmer l’absence de risque aux conditions d’utilisation dans les produits cosmétiques« .

En 2005, l’AFSSAPS publie les résultats d’une autre enquête : « il apparaît bien que les parabens sont peu toxiques et bien tolérés, bien que des réactions allergiques puissent survenir chez certaines personnes« … « des études récentes ont cependant établi que ces conservateurs pourraient être à l’origine d’une faible perturbation du système endocrinien« … Pas si inoffensifs que ça alors ?!

Paraben et cosmétiques

Philippa Darbre a fait d’autres études qui selon elle montrent un lien entre les déodorants et le cancer. Auparavant, elle avait étudié l’aluminium et le zirconium contenus dans des formules qui auraient un effet sur le développement contrôlé des cancers de l’ADN.

Une étude qui fait bien réfléchir et qui fait froid dans le dos ! Par principe de précaution, mieux vaut utiliser des produits sans paraben. Des cosmétiques « écocert », produits de beauté bio, qui garantissent la non-utilisation de paraben et de produits chimiques.

WordPress Themes